0 commentaires / Publié le par Cécilia Foissard

Le plastique, encore le plastique, toujours le plastique ... Et si l'abolir était la solution pour guérir beaucoup de maux de notre planète? Trop de scandales sanitaires et environnementaux font la une de la toile aujourd'hui, à notre grand désarroi. Citoyenne du monde, je suis toujours navrée de constater que notre dépendance au plastique n'est pas sans conséquence... Alors que faire ? Agir, contrer, boycotter? Idées non exhaustives qui me viennent à l'esprit, il faut prendre pour acquis que notre responsabilité est engagée et que chaque petit geste est bon à adopter, aussi minime qu'il soit.
 
 
Chaque année, ce n'est pas moins de 8 tonnes de plastique qui se retrouvent perdus dans nos océans. Qui blâmer? Les industriels qui pointent le doigt sur les consommateurs et vice versa? Un chien qui court après sa queue en somme. Il faut admettre que les deux côtés sont responsables de ces problèmes environnementaux de grande ampleur. Nos emballages sont garnis de plastique futiles et polluants. Dangereux pour la faune, la flore et les humains, le temps est désormais compté pour agir.
 
 
Que faut-il faire? Comment faire fi du plastique de manière durable?
Voici quelques idées déjà mis en pratique et loin d'être dénuées d'intérêt :
 
- Supprimer les objets à utilisation unique. En premier lieu, il y a les pailles. On en parle de plus en plus. À Bali, où le problème du plastique est gravissime, certains établissements les bannissent afin et les remplace par des pailles en bambou. En deuxième lieu, favoriser l'emploi de "d'éco-gobelets" et/ou de vaisselle réutilisable.
 
- Sacs réutilisables. On ne le répètera jamais assez mais les sacs plastiques sont un désastre pour l'environnement. Privilégier les sacs réutilisables évite le surplus de plastique et surtout le risque de le retrouver se balader dans la nature.
 
- Acheter en vrac. Véritable hérésie de trouver des produits biologiques emballés dans du plastique. Et pourtant... Pourquoi acheter ses amandes bio ou ses graines de chia dans des sacs préemballés? Faire ses achats en vrac dans des sacs en papier et maîtriser sa consommation de plastique semble plus logique. Cela va de pair avec le fait de limiter ses achats de produits industriels bien trop emballés par du plastique.
 
- Trier au maximum ses déchets de la manière la plus optimale qui soit. Malheureusement le tri en France n'est pas valorisé. Il devrait être obligatoire.
 
- Ramasser des déchets dans la mesure du possible. Vivant à côté de la mer Méditerranée, je suis toujours frappée de constater le nombre de déchets, notamment en plastique, laissés le long des plages. Pour agir, je récolte quelques déchets à chaque fois pour éviter qu'ils ne partent à la mer...
 
 
"Les sacs plastiques sont mauvais et, la plupart du temps inutiles". Pour reprendre les mots de David Suzuki, militant écologiste, le danger et la futilité du plastique ont déjà fait leurs preuves... À cette heure, il donc temps de sortir du joug des industries qui imposent les sacs plastiques partout. La seule manière d'y contribuer réellement est d'adopter des alternatives comme celles susmentionnées par exemple. En consommant autrement, les choses peuvent, à terme, être amenées à changer. À nous le défi, à nous d'ouvrir nos yeux, tout repose entre nos mains désormais...
 
 

0 commentaires

Laissez un commentaire

tout les commentaire sont modéré avant publications